Search
  • NEREIDES Group

Festival de Cannes 2021 : Nereides de Bourbon, prince incontesté du tapis rouge

23.07.2021 by L'OFFICIEL PARIS. CLICK HERE TO READ THE FULL ARTICLE ON L'OFFICIEL


Leçon de style avec S.A.R. Prince Nereides Antonio Giamundo d’Aragon et de Bourbon, Président du conglomérat parisien NEREIDES GROUP et de ses divisions dont la célèbre maison de haute couture et beauté NEREIDES, fondée en 2007 Place Vendôme, et Nereides Entertainment, maison de production cinématographique.

S.A.R. Prince Nereides Antonio Giamundo de Bourbon au Festival de Cannes 2021. Photographie de Lello Ammirati.


Montée des marches à Cannes pour le ‘Prince Artiste’ qui affichait une allure très parisienne, sophistiquée et sauvage à la fois, dans un costume noir translucide orné d’une broche en diamant et une coiffure bouclée rebelle, à côté d’une de ses muses, l’actrice et mannequin italienne Lilly Mandel qui l’accompagnait dans une robe de haute couture de la collection privée NEREIDES avec un bustier en dentelle entièrement brodée de vrais diamants noirs, et un train de roses en soie défilochées.


La Maison de haute couture NEREIDES a toujours suscité l’admiration de tout le monde pour son style élégant et raffiné, pour l’utilisation de matières uniques dont des broderies avec des vrais diamants et des pierres précieuses et pour avoir habillé des familles royales, des célébrités et des personnages de la jet-set internationale. NEREIDES est une marque incontournable dans l’univers de la haute couture, la plus pure et authentique, très fidèle au savoir-faire parisien et aux codes du luxe à la française. Depuis cette année, la maison NEREIDES à également inauguré une nouvelle ligne de soin très luxueuses, Nereides Diamond Elixir, un rituel de beauté qui sublime l’éternité du diamant dans une nouvelle formule issue d’une recherche biotechnologique suisse la plus avancée.

Le Festival de Cannes a toujours été l'événement le plus glamour qui fascine par la qualité des films internationaux qui concourent chaque année pour la très convoitée Palme d'Or, ses soirées scintillantes et un tapis rouge sur lequel défilent des célébrités du monde entier.

Cette année le groupe NEREIDES a mis en scène l'excellence de ses entités, apportant à Cannes la magie de la haute couture, la beauté de la ligne de soin Nereides Diamond Elixir, et une nouvelle production cinématographique de Nereides Entertainment en partenariat avec Quinn Studios Entertainment de Hollywood.

Monte-Carlo a été l’avant-première du séjour et des activités du Prince Nereides sur la Côte d’Azur en prélude au Festival de Cannes où le Prince a rendu hommage à la Principauté à bord du Yersin, le navire des explorations du Prince Albert de Monaco, célébrant son mariage artistique avec la productrice de cinéma Valentina Castellani-Quinn et aux côtés du CC Forum et de l’organisation internationale Joblio. De nombreuses personnalités du monde des affaires internationales et du monde diplomatique ont participé à l’événement qui a inauguré les trois jours du congrès CC Forum organisé par Max Studennikoff à l’Hôtel Le Mérdien Beach Plaza à Monte-Carlo où le Prince de Bourbon a prononcé un discours le 8 juillet en présence de nombreux groupes économiques internationaux et en présentation de ses activités commerciales, philanthropiques et scientifiques.


Voici une interview exclusive avec S.A.R. le Prince Nereides Antonio Giamundo d’Aragon et de Bourbon :

Prince, vous avez toujours été un amoureux de la Côte d'Azur et un ami fidèle du Festival de Cannes. Qu'est-ce qui a inspiré vos activités cette année ?

« J'ai toujours considéré le Festival de Cannes, et en générale tous les festivals, des rendez-vous incontournables de mon agenda et des occasions de rencontre et de développement de nouvelles relations internationales, et c'est pourquoi j'ai voulu conjuguer devoir et plaisir lors de mon dernier séjour. En particulier, j'ai toujours vécu le Festival de Cannes comme un salon culturel respectable où l’on peut aussi profiter de la proximité de Monaco qui est un carrefour de multiples relations commerciales. Depuis cette année et parallèlement à mes activités diplomatiques, économiques et philanthropiques, j’ai débuté une toute nouvelle collaboration avec Valentina Castellani, avec laquelle je collabore pour

des différents projets internationaux, en créant un fil rouge entre Cannes et Monaco, le Festival de Cannes et le CC Forum de Monte-Carlo, et des nouvelles alliances entre le divertissement et le monde de la haute finance ».

Prince, parlez-nous de cette nouvelle vision du divertissement et de vos activités cinématographiques avec Quinn Studios Entertainment. Quels sont les objectifs de votre activité dans le domaine cinématographique ? Et quels sont les défis ?

« Le monde a beaucoup changé au cours des douze derniers mois, surtout après la propagation de cette nouvelle pandémie. Les gens exigent l'authenticité des relations et un esprit analytique profond. J'ai toujours pensé qu'un film n'est pas seulement une opération financière ou une production artistique, mais plutôt un langage universel capable de transmettre de grands messages sociaux au public grâce au pouvoir des histoires, des images et de la musique. Ce sont les valeurs que je partage avec mon associé, Lello Ammirati, Directeur Générale de notre groupe et photographe renommé qui a toujours travaillé dans le domaine artistique et du divertissement, et avec Valentina Castellani-Quinn, productrice cinématographique et l’une de mes meilleures amies depuis des années. Nos deux groupes, Nereides Group et Quinn Studios Entertainment, se sont associés pour créer des films et des documentaires à impact social avec des méthodologies écologiquement et socialement durables.


Aujourd'hui, non seulement le grand public regarde un film, mais il participe activement à l'industrie du divertissement en créant des nouveaux contenus, il en parle en ligne sur internet et sur les réseaux sociaux, il l'imite et il prend des mesures en fonction de ce qu’il voit et de ce qu’il apprend. Aujourd’hui le public réclame des portraits et des histoires authentiques qui reflètent les défis et la complexité du monde présent. Parallèlement, tant dans le secteur public que privé, de nouveaux outils linguistiques s’imposent pour influencer positivement les masses. Il est historiquement prouvé que le cinéma peut positivement influencer nos choix en termes de santé, de vote et de développement de normes culturelles. Voilà la logique qui inspire la création d'une nouvelle catégorie de divertissement dont nous sommes les promoteurs : ‘Sustainability and Social Impact Entertainment’, ou alors, ‘Durabilité et Divertissement à Impact Social’.

Nous avons actuellement quelques films à impact social en production dont le film ‘POLO’ que nous venons de présenter à CC Forum de Monaco le 8 juillet et aux côtés du Festival International du Cinéma de Sienne en occasion de son 25ème anniversaire lors de la conférence de presse au ‘Pavillon d’Italie’ organisée à l’Hôtel Majestic à Cannes le 10 juillet dans le calendrier officiel du Festival de Cannes, un film inspiré d’une vraie histoire et tournant autour du sport du Polo dont je suis le producteur avec Valentina Castellani-Quinn et en partenariat avec Francesco Mitrano, fondateur de la Fédération du Polo de Monaco ; un autre qui se déroule dans les réserves naturelles des Indiens d’Amérique ; et enfin un film documentaire sur les communautés de personnes vivant avec l’albinisme en Afrique, un sujet qui m’est très cher ».

Lors de votre visite à Monte-Carlo, vous avez animé une conférence sur le thème du développement durable aux côtés d'autres interlocuteurs qui sont aussi intervenus dont des présidents des majeurs groupes internationales, des diplomatiques et des membres de certaines familles royales dont le Prince Michael de Liechtenstein. Qu'est-ce que le développement durable signifie pour vous ?

« J’ai toujours pensé au monde des affaires comme à une question d'impact et pas seulement de revenu. Cela s’applique à ma vie en générale. Ils existent deux plans différents de développement durable, l'un social et l'autre environnemental. Les deux écosystèmes sont absolument essentiels à la survie collective.

Sur le plan social, avec ma fondation, Nereides Foundation dont Valentina Castellani-Quinn est l’une de mes porte-parole, je travaille depuis des années à des différentes missions philanthropiques et humanitaires dont la défense et l'autonomisation des femmes, la défense des personnes vivants avec l’albinisme en Afrique, l'accès à l'éducation, la construction des réseaux d'eau dans des pays avec des ressources limitées, et la défense des droits LGBT pour n'en nommer que quelques-unes. Mon objectif n’est pas seulement d’agir en défense des communautés défavorisées dans des territoires sous-développés, mais aussi de former une nouvelle génération d’entrepreneurs locales. La durabilité est avant tout une vision à long terme et non une satisfaction rapide et personnelle.


De plus, comme mentionné précédemment, je conçois l’industrie du divertissement comme un nouvel outil linguistique ayant un impact social aux fins mentionnées ci-dessus. Enfin, je pourrais mentionner mon effort financier dans la recherche scientifique et l'utilisation et le développement des ressources humaines dans mes entreprises ainsi que la sauvegarde des métiers d'art qui font partie intégrante du cycle de production des collections de haute couture de la maison NEREIDES que j'ai fondé à Place Vendôme depuis 2007.

D’un point de vue socio-économique, je travaille depuis des années à la création de nouvelles alliances diplomatiques et commerciales entre des différents pays de l’Union Européenne comme à l’étranger, en créant des synergies entre le secteur public et privé, contribuant à la construction de grands travaux publics, notamment dans les secteurs des infrastructures, des transports et des énergies renouvelables.


Sur le plan environnemental, mes entreprises agissent dans une optique de sauvegarde de la planète. Par exemple, nous avons récemment commencé à investir dans la recherche biotechnologique avec d'excellents résultats qui nous ont permis de cultiver en laboratoire des espèces végétales menacées que nous avons ensuite utilisées comme ingrédients de base de nos formules anti-âge pour la ligne cosmétique Nereides Diamond Elixir, évitant ainsi de créer un dommage biologique et empêchant l'extinction de certaines espèces. En parallèle, nous avons créé des emballages totalement biodégradables et nous évitons systématiquement de faire des tests sur les animaux.

Nous avons également créé une formule anti-âge miraculeuse qui non seulement protège la peau du vieillissement prématuré dû à l'exposition constante du visage aux rayons des appareils électroniques tels que les téléphones portables ou les ordinateurs, mais nous sommes allés même plus loin avec une formule qui est capable d'activer une vraie régénération cellulaire à chaque fois que l’on utilise ces appareils dans notre vie quotidienne. La durabilité n’exclut pas l’innovation, au contraire, elle se développe au même rythme que la science progresse ».


J'adorerais revenir sur le tapis rouge de Cannes et votre présentation de la gamme de soin à Cannes pendant le Festival. D'où vient l'inspiration qui a donné vie à la collection Nereides Diamond Elixir ?

« Toutes les grandes inventions sont nées d'un besoin plutôt que d'un désir. C'est le cas de la ligne anti-âge Nereides. Nous passons presque tout notre temps devant un téléphone portable ou un ordinateur et j'avais déjà constaté que les rayons bleus des appareils électroniques endommagent la peau. Je suis jeune et je n'aime pas l'idée de mal vieillir. J'ai donc décidé de créer un élixir qui pourrait ralentir le temps. Nous avons créé une formule unique au monde, aussi bien pour les femmes que pour les hommes, et nous avons ajouté des diamants à la formule qui contribuent à l'éclat du teint. Enfin, l'année dernière mon inspiration s'est enrichie par la rencontre avec Cate Blanchett que j'avais invitée à Venise lors d'un grand événement que j'ai sponsorisé au 74 Festival de Cannes. J'ai toujours admiré Cate Blanchett pour son charme naturel et son élégance, et j'ai définitivement décidé de créer un élixir luxueux qui pourrait rajeunir les hommes et les femmes ».


Pourriez-vous dire que Cate Blanchett a été la muse qui a inspiré la création de Nereides Diamond Elixir ? Vous avez aussi d'autres muses, n'est-ce pas ?

« Oui, c’est exact. Cate Blanchett a inspiré la création de Nereides Diamond Elixir avec sa beauté intérieure et extérieure. Puis j'ai choisi d'autres égéries pour les campagnes publicitaires dont Valentina Castellani-Quinn et Lilly Mandel avec laquelle j’ai monté les marches du tapis rouge à Cannes cette année. J’ai choisi Valentina pour sa beauté naturelle et son esprit de femme indépendante et Lilly comme idéale de femme sophistiquée et sensuelle. L’esprit de la Maison Nereides tourne autour de l’image mythique des ‘néréides’, des sirène enchanteresses qui attiraient les pêcheurs par le chant de leur voix. Notre emblème est la sirène, le symbole par excellence de la beauté, de la sensualité, de l’indépendance et de l’individualité, de la conscience et de la perspicacité, du renouvellement et de la chance. Mes muses incarnent parfaitement les valeurs de notre groupe avec leur beauté mais surtout avec leur personnalité ».

Depuis janvier, nous avons vu Valentina Castellani et Lilly Mandel protagonistes de nombreuses campagnes publicitaires, dans des médias, sur des bus parisiens, sur des panneaux d'affichage de la capitale, alliant l'élégance de la haute couture NEREIDES à la beauté de la ligne de soins Nereides Diamond Elixir. À quoi pouvons-nous nous attendre comme nouvelle prochaine surprise ?

Nous avons toujours habitué notre public aux effets spéciaux sous le regard attentif de mon associé Lello Ammirati, Directeur Générale de Nereides Group, et responsable, depuis des années, des activités artistiques de nos entités. Je ne peux pas encore dévoiler plus de détails, ce sera une surprise, mais je peux vous donner un indice : c'est un endroit que j'aime beaucoup depuis mon enfance et qui a été le fil rouge de toute ma vie. À vous de deviner.


5 views0 comments